<< Éparpillés dans des librairies, gris de poussière,
      Ni lus, ni cherchés, ni ouverts, ni vendus,
      Mes poèmes seront dégustés comme les vins les plus rares
      Quand ils seront vieux. >>

 

      Marina Tsvetaïeva ( 1913)


V17

Statue Représentant Marina TSVETAÏEVA (écrivaine et poétesse Russe), oeuvre du Maître Russe
Zurab TSERETELI (artiste contemporain, sculpteur et peintre d’origine géorgienne),
offerte à la commune de Saint Gilles croix de vie en Vendée, le 16 juin 2012...
 
 
Extrait de son premier recueil "L'Album du soir" écrit à 18 ans en 1910 :

 

  • Il en Tomba combien dans cet abîme béant dans le lointain ?
  • Et je disparaîtrai, un jour sans rime du monde, c'est certain.
  • Se figera tout ce qui fut qui chante et lute et brille et veut,
  • Et le vert de mes yeux,et ma voix tendre,et l'or de mes cheveux.
  • Et la vie sera là,son pain son sel et l'oubli des journées
  • Et tout sera comme si sous le ciel je n'avais pas été.
  • Moi qui changeais comme un enfant sa mine,méchante qu'un moment,
  • Qui aimais l'heure où les bûches s'animent quand la cendre les prend,
  • Et le violoncelle,et les cavalcades,et le clocher sonnant,
  • Moi tellement vivante et véritable sur le sol carressant !
  •  
  • A tous, qu'importe, en rien je ne mesure, vous, miens et étrangers,
  • Je vous demande une confiance sûre, je vous prie de m'aimer
  • Et jour et nuit, voie orale ou écrite, pour mes oui non cinglants,
  • Du fait que si souvent je suis trop triste, que je n'ai que vingt ans,
  • Du fait de mon pardon inévitable des offences passées,
  • Pour toute ma tendresse incontenable et mon trop fier aspect,
  • Et la vitesse folle des temps forts, pour mon jeu, pour mon vrai,
  • Ecoutez moi, il faut m'aimer encore du fait que je mourrai.
  •  Marina Tsvetaïeva

 

Saint Gilles croix de vie :

V25

 

V16

 

V15

Pont de la Concorde (1952)